www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
athletic club secteur monistrol
Actualités
Eric Ville : La marche nordique, plus qu'un sport, un bien-être
Commentez cette actualité
21 Juillet 2016 - Jean-Paul Gallot
Eric Ville : La marche nordique, plus qu'un sport, un bien-être

Titulaire depuis 1983 d'un Bac A (littéraire dont l'équivalent en 2016 est le Bac L) puis d'un DEUG de géographie préparé à la Fac de Clermont-Ferrand, Eric Ville est professeur des écoles, directeur de l'école de Jussac ( commune de Retournac ). Parent d'athlète, pratiquant la marche nordique avec l'ACSM, il a poussé la démarche plus loin : juge départemental d'abord il est ensuite devenu entraîneur de cette activité qu'il ne qualifie surtout pas de loisir, mais bien de sport.

Marié à Mireille avec qui il pratique la marche nordique à l'ACSM, le couple a quatre enfants dont Clémence athlète de l'ACSM depuis 2012. Clémence a débuté avec Christophe Margerit et Estelle Granger. Elle continue dans le groupe de Stéphane Assié.

En terme de sport, Eric a pratiqué le rugby pendant deux à trois ans vers l'âge de 18-20 ans.

 J'ai failli lâcher au bout de quelques séances

" J'ai commencé la marche nordique en septembre 2014, après une longue période d'inactivité, de non sport, mon épouse m'a amené vers la marche nordique. On avait vu des reportages à la TV, lu des articles sur Internet, sur des revues spécialisées. Nous nous sommes dits " Ça va nous aider à avancer, à l'approche de la cinquantaine .

Nous y sommes donc venus ensemble. C'était avec Mélanie Schick.

On en a beaucoup, beaucoup bavé au départ. C'est ce qui nous a aussi motivés, nous disant : " On ne vient pas faire de la marche randonnée, mais on vient vraiment pratiquer un sport à part entière. "

Nous avons vraiment failli lâcher au bout de quelques séances, mais nous nous sommes accrochés et nous y sommes arrivés. Nous avions  physiquement du mal à suivre. C'est ce qui nous a motivés et nous a fait comprendre que la marche nordique n'est pas uniquement de la marche comme on peut l'entendre au sens commun, mais vraiment un sport à part entière.

Mireille et moi sommes adhérents au club depuis cette époque. Auparavant, j'avais suivi Clémence. Christophe et Estelle m'avaient fait passer le grade de juge départemental d'athlétisme. Le fait d'avoir suivi la formation de juge m'a permis d'être toujours un peu dans le club, de suivre les jeunes et de goûter déjà à l'esprit athlétisme que je ne connaissais absolument pas.

Jusque là, j'étais juge départemental pour le club. L'an dernier, Mélanie m'a demandé si j'étais bien d'accord pour passer la formation, ce qui permettrait de la décharger un peu car pour elle la tâche était très lourde.

 En athlétisme et au club, la première des notions, c'est l'entraide

 Estelle Teyssier et moi avons suivi une formation d'entraîneur du premier degré. J'ai trouvé la formation un peu difficile à suivre. Je m'attendais à une formation simple, pas du tout à celle qu'on a eue dans des domaines tels travail cardio, travail musculaire, etc. toutes choses pour lesquelles je n'étais absolument pas préparé.  Je remercie au passage Franck Teyssier et Stéphane Fertin qui m'ont donné un sérieux coup de main et mis dans les meilleures conditions pour passer l'examen. Franck nous a formés une soirée sur tout ce qui est cardio. Stéphane, juste avant l'examen, m'a donné un coup de main pour les étirements.

En athlétisme et au club, la première des notions qui me sont chères, c'est l'entraide. C'est aussi pour ça que le jeudi soir je prends beaucoup de plaisir à entraîner ceux qui viennent.

Y arriver malgré les difficultés

Je n'oublie pas qu'au départ, pour moi ça a été très difficile puisque j'ai failli abandonner la marche nordique. Ça me donne un semblant d'expérience pour pouvoir aider davantage les autres. J'ai su pendant un moment que c'était très difficile. Je me crois maintenant capable d'apporter ça aux autres, de leur dire qu'ils vont y arriver malgré les difficultés. Donc la notion principale, c'est l'entraide.

Donner à son tour après avoir tellement reçu

La deuxième, c'est le bénévolat. Le bénévolat, ça rejoint l'altruisme. Mireille et moi sommes toujours surpris, ravis, de constater que cette association marche avec autant de bénévolat et autant de sens de l'altruisme de la part des dirigeants, des entraîneurs, etc.

Dans le club, on a tellement reçu que l'on n'éprouve maintenant qu'une seule envie, celle de donner à notre tour. C'est d'ailleurs la première chose que j'avais formulée en arrivant en formation. J'avais dit que j'avais tellement reçu dans ce club qu'à mon tour j'avais envie de donner.

Tous ces gens me donnent envie de progresser

Tous les jeudis soirs au Mazel, j'entraîne un groupe. Ce sera reconduit à la rentrée. Le samedi matin je participe à la marche. Comme nous sommes plusieurs coachs, ça permet de vraiment gérer l'hétérogénéité au sein du groupe.

Un coach va devant avec ceux qui ont le moins de mal et d'autres restent plus derrière pour aider les personnes en difficulté.

Je perçois l'avenir du club de manière très positive en voyant un tel sens d'altruisme, de don aux autres que l'on peut remarquer chez tous les entraîneurs, les encadrants. Le bénévolat, l'ambiance régnant dans le club. Tous ces gens me donnent envie de progresser. L'avenir du club, je le ressens de manière très positive et j'espère que cet aspect bénévolat perdurera.
Parfois, on met longtemps avant d'atteindre un objectif

L'athlétisme est un sport que je ne connaissais pas et dont je ne connaissais absolument pas la rigueur. C'est un sport qui apporte vraiment des valeurs aux jeunes. Je comprends un  peu mieux les valeurs véhiculés par l'athlé, de par la rigueur demandée aux entraîneurs et également aux jeunes : le sens de l'effort, la difficulté. Et puis surtout, je pense que c'est une merveilleuse école de la vie. On ne réussit pas toujours. Parfois on met longtemps avant d'atteindre un objectif que l'on s'était fixé quelques mois auparavant.

Ce que j'aime le plus au club ? La joie de se retrouver. Je sais que ce sentiment est partagé par une grande majorité des gens qui se joignent à notre groupe de marche nordique.

La marche nordique, c'est vraiment un sport

J'aimerais vraiment que les gens comprennent que notre sport, la marche nordique, c'est vraiment un sport. On ne vient pas à la marche nordique pour marcher tout simplement. C'est vraiment un sport qui fait progresser dans la vie. C'est un sport qui te permet de conserver tes rêves. Ça permet de rester en forme dans sa tête, dans son corps, et donc, comme on nous a dit en formation, tant que l'on est en forme, on peut continuer à avoir des rêves.

En ce qui concerne les jeunes, mon seul message c'est : " Continuez " parce les voir  évoluer, ça rend heureux et optimiste pour la suite parce que les notions évoquées plus haut (sens de l'effort, altruisme) me semblent vraiment très présentes dans le groupe de jeunes.

Je tiens à exprimer, au nom de mon épouse et moi-même, tous nos remerciements à l'égard de Mélanie Schick. C'est elle qui a su nous donner le goût, nous convaincre de continuer. Je souhaite aussi remercier le club de m'avoir envoyé en formation, m'avoir fait confiance. J'espère, en retour, être digne de cette confiance.

Une touche humoristique avec la démarche holistique

Aujourd'hui, la démarche positive à l'OMS ( Organisation Mondiale de la Santé ) n'est pas seulement de ne pas être malade, mais de rester en bonne santé. Un mot dont nous plaisantons souvent entre marcheurs : la démarche holistique* qui fait que la marche nordique n'est pas seulement un sport mais aussi un  bien-être. C'est l'effort, c'est rester en forme, pour pouvoir toujours avoir des rêves.

 

* La conception globaliste ou holistique est l'approche globale d'un phénomène. Elle s'oppose à sa conception atomistique. Etymologiquement, le mot " holistique " est dérivé du grec " holes " qui signifie " tout entier ". Dans le domaine de la santé, la démarche holistique considère la personne dans sa globalité.

 Selon Wikipedia, Le holisme se définit donc globalement par la pensée qui tend à expliquer un phénomène comme étant un ensemble indivisible, la simple somme de ses parties ne suffisant pas à le définir. De ce fait, la pensée holiste se trouve en opposition à la pensée réductionniste qui tend à expliquer un phénomène en le divisant en parties.

 

 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
03/07 >
02/07 >
30/06 >
30/06 >
30/06 >
30/06 >
30/06 >
29/06 >
29/06 >
28/06 >
27/06 >
26/06 >
26/06 >
26/06 >
25/06 >
24/06 >
23/06 >
22/06 >
21/06 >
21/06 >
PROCHAINES COMPETITIONS

Dimanche 3 juillet
Challenge des jeunes à Andrézieux
Catégories concernées:  benjamins et minimes

Samedi 2 juillet et Dimanche 3 juillet
Championnats régionaux à  ?
Catégories concernées: cadets et + sur réalisation de minimas


Mercredi  6 juillet
Challenge Loire à Montbrison
Catégories concernées: cadets et +
RDV marche nordique

MARCHE NORDIQUE :


Samedi 2/07/2022


Sortie à Fay/Lignon

Départ 8h45 du parking du Mazel. 13km, 400 D+

Pique-nique partagé à l'arrivée.


Mercredi 6/7/2022


-18h15 : dernière séance



BOUTIQUE
Mise en vente de tee-shirt d'entrainement aux couleurs du club.
Pour en savoir plus...rubrique "boutique " colonne de gauche










Les Espaces

Nombre de visiteurs

_____________________

Partenaires du club



__________________


monistrolsport@Wanadoo.fr 

04.71.75.90.10

______________________

technic.assechement@orange.fr

06.73.99.34.66

 _____________________

www.planete-4x4.com

_____________________


_______________________

04.71.50.27.05

_______________________

 

http://drive.intermarche.com/

_______________________

 Partenaires institutionnels