www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
athletic club secteur monistrol
Actualités
dimanche en famille à Plouay : le bilan des championnats de France de cross par Franck Teyssier
Commentez cette actualité
12 Mars 2018 - Jean-Paul Gallot
dimanche en famille à Plouay : le bilan des championnats de France de cross par Franck Teyssier

Durant le week-end des championnats de France de cross à Plouay, le site n'a pas pu être alimenté comme souhaité pour des raisons techniques et informatiques.

Pour toi,

Chère lectrice, cher lecteur,

impatient de savoir comment cela s'est passé, voici l'analyse du coach Franck Teyssier. L'interview a été réalisée dimanche soir dans le mini-bus mis à disposition par la commune de Monistrol lorsque tout le groupe se trouvait déjà sur le chemin du retour.

" Globalement c'était une très belle manière de terminer cette saison qui avait démarré sous les meilleurs auspices aux championnats de la Loire où les résultats laissaient augurer d'une très belle saison. On avait parlé à l'époque des qualifiés potentiels. Nous ne nous sommes pas trompés. Nous sommes dans les clous. Il y a peut-être une ou deux personnes que je n'avais pas forcément comptées, Nelly par exemple, et une ou deux personnes qui ne sont pas là, je pense à Thomas Sarda que j'avais compté dans le groupe.

Je confirme ce que j'avais dit : cinq qualifiés contre deux l'année dernière, c'est vraiment très bien et surtout on note des résultats très sympas.

Au delà des performances, ce que je note surtout, c'est un déplacement, un déplacement pas anodin puisqu'on a quand même fait 900 bornes pour arriver sur ce parcours des championnats de France. Ce n'est pas si souvent un déplacement sur deux jours. Nous sommes partis dès vendredi, donc deux nuits d'hôtel. Cela nous a permis de vivre ensemble pendant ces jours. De passer de bons moments, des moments de rigolade. On a senti que plus on avançait vers l'échéance et plus la tension montait. On les sentait un petit peu moins prêts à rigoler. On sentait bien que la pression était là dès le petit déjeuner. Un peu moins d'appétit que la veille. J'ai trouvé que la veille les estomacs étaient un peu plus faciles à remplir. Mais ça fait partie aussi du déplacement. Donc,                                                                                          

super ambiance, très sympa

 et puis, les athlètes engagés. Ils ont vraiment joué le jeu. Cyril Butin a ouvert le bal dimanche matin ( NDLR départ de la course Masters à 9H30. Cyril a déjeuné à 6 heures. ) avec une course parfaitement maîtrisée alors qu'il découvrait ces France. Il nous a pris un départ tout en contrôle, rapide, mais pas trop. Il a su gérer. Il a remonté des places. Il nous fait un très joli dernier tour. Son classement, est meilleur que celui de Philippe Prost l'année dernière, ce qui montre la qualité de son résultat et sa parfaite maîtrise.

Ensuite, on a eu Fanélie Boyer. Pour Fanélie, je suis ravi. 84ème, c'est son plus beau championnat de France. C'est son troisième et c'est de loin son plus beau. C'est la première fois qu'elle ne subit pas la course. Elle a été engagée, vraiment engagée dans sa course. À mi-parcours je la compte 104ème. Pour mémoire en cadettes 1ère année elle a terminé 120ème et quelques, l'année dernière ( cadette 2ème année ) 104ème ou 103ème. Elle ne me l'avait pas dit mais son objectif caché était de rentrer dans les 100 premières. Elle m'avait demandé de lui donner son classement sur le parcours. À 800 mètres de l'arrivée je la pointe en 93ème position.  Elle termine 84ème. Ça veut tout dire. Elle finit très fort. Et puis, ça fait plaisir de la voir heureuse. Elle a apprécié sa performance. "

Être en groupe participe à la performance

Franck livre les explications à la progression de Fanélie

" Je vois trois critères :

L'expérience : c'est son 3ème championnat de France. Elle savait à quoi elle s'exposait.

L'envie de réussir : elle venait avec la ferme intention de rentrer dans les 100.

L'entraînement : cette année elle est passée à quatre entraînements. Le 4ème entraînement n'est pas un entraînement facile. Nous sommes vraiment montés en densité au niveau de la charge d'entraînement. Forcément ça paie.

Il faut ajouter un 4ème critère :

Ce qui s'est passé pendant ces trois jours. Le fait d'être en groupe. Cela participe à la performance. Le fait de pouvoir être avec tous les autres génère moins de pression. Il y a aussi l'aspect convivial et l'esprit de groupe.

Pour moi ce sont les quatre facteurs qui expliquent sa performance.                                        

La course suivante, les Juniors  garçons avec Lucas Massardier.

On sait que Lucas arrivait sur cette course avec un véritable handicap, une douleur au genou qu'il traîne depuis deux semaines.

Si je refais l'historique, il se qualifie juste aux Pré- France à Aix-les-Bains après une semaine de ski, donc une semaine sans courir. Il n'avait donc pas fait les Pré-France dans les meilleures conditions. Mais il était vraiment allé chercher sa qualification au courage. Quand on va chercher sa qualif' au courage, cela veut dire que forcément on se situe dans les derniers qualifiés et que l'on ne se présente pas sur la ligne de départ des championnats de France avec un statut de favori. De plus, par la suite, un petit souci à un genou l'a éloigné des terrains d'entraînement pendant deux semaines. Et entre la semaine de la blessure et les Pré-France, ça a été une semaine de semi-repos parce qu'il a souhaité participer à un trail nature, ce qui fait qu'il ne pouvait pas prétendre à autre chose.

 C'était important qu'il soit présent, junior 1ère année. Ça veut donc dire que l'année prochaine quand il sera à nouveau au départ de cette course, il aura l'expérience de cette année. L'exemple de Fanélie le montre, rien ne vaut l'expérience. Qu'il puisse vivre cet évènement, qu'il prenne la mesure de ce qu'est un championnat de France, c'est très bien. Vivre l'évènement de l'intérieur c'est aussi une belle chose.

Deux jeunes cadettes ont refermé le bal avec une séance de thalasso

Et puis nos deux jeunes cadettes ( NDLR : rires dans le minibus ! Franck parle de Myriam Roche et Nelly Zotos ) qui ont fermé le bal.

Beaucoup de bonne humeur !                                 

Myriam avait amené les lunettes de soleil Dolce & Gabbana. Je ne les ai pas vues ! Elle a compris une chose, c'est que quand on va à un championnat de France, quand ce n'est pas à côté de la maison, on se préoccupe de la météo et on fait sa valise en fonction de la météo et non pas en fonction de ses envies ! ( NDLR : re-rires dans le minibus ).

Ceci dit, elles ont eu leur séance de thalassothérapie, séance de boue ( NDLR : et séance debout ce qui n'allait pas de soi sur ce terrain excessivement glissant ), mais belles courses, très belles courses. Pour l'une comme pour l'autre, on a senti la pression monter au cours de la journée. Pour elles, c'était une journée un peu longue parce qu'on a quitté l'hôtel vers 7H30 du matin et que leur course était programmée à 14 heures. Quand les autres athlètes étaient " débarrassés " de la pression de la compétition, elles ont dû attendre jusqu'à la fin de l'évènement pour prendre le départ et elles ont couru dans des conditions très particulières : pluie forte, vent froid, terrain de plus en plus compliqué par des milliers de foulées ( NDLR : 3337 participants ) qui avaient un peu ravagé la totalité du parcours. En début de matinée, seules deux ou trois parties étaient vraiment très grasses et très accidentées. Sur la fin c'était vraiment une boucle complète de boue avec des appuis fuyants dans tous les sens et elles ses sont bien battues. Elles ont bien défendu les couleurs du club. Donc je dis...

...grand respect pour nos jeunes " cadettes ".

Des centaines de photos suivront ainsi que le ressenti des tous les athlètes,

Chère lectrice, cher lecteur,

s'il fallait résumer ces deux jours et demi en quelques paroles, ce serait performances, engagement, esprit de groupe et bonne humeur.

PS : en photo d'illustration ci-dessous, Fanélie Boyer qui découvre son résultat sur le smartphone de Franck. Elle n'a rien dit, mais la photo est parlante et l'on saisit bien ce qu'elle pensait : YESSSSSSSSss.... 

Elle s'est amplement hissée parmi les 100 meilleurs juniores françaises en cross. Le travail finit toujours par payer.

 

TOUS LES RÉSULTATS DES CHAMPIONNATS DE FRANCE DE CROSS-COUNTRY 2018

 LES RÉSULTATS DE L'ACSM


les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
19/09 >
17/09 >
13/09 >
09/09 >
06/09 >
01/09 >
31/08 >
26/08 >
16/08 >
05/08 >
25/07 >
22/07 >
13/07 >
13/07 >
13/07 >
11/07 >
10/07 >
09/07 >
07/07 >
06/07 >
PROCHAINES COMPETITIONS

Samedi 10 novembre
Kid's athlé à Monistrol
Catégories concernées : Eveils athlé et poussins

 
Dimanche 2 décembre
Challenge jeunes en salle à Aubière
Catégories concernées : Benjamins et minimes


Samedi 15 décembre
cross Guy Dalban à Firminy
Catégories concernées : toutes

 
 

BOUTIQUE
Mise en vente de vestes techniques aux couleurs du club.
Pour en savoir plus...rubrique "boutique " colonne de gauche

















RDV MARCHE NORDIQUE

Les séances marche nordique reprendront :
le 12, 13 et 15 septembre

- Mercredi 19 à 18h15 devant le gymnase du Mazel

- Jeudi 20 à 18h15 devant le gymnase du Mazel

- Samedi 22 sortie en nature
à PERPEZOU RdV à 8h30 ou 9h30 ss la ligne à Hte tension
ou Rdv parking du covoiturage du Mazel à 8h15 ou 9h15

***





Les Espaces

Nombre de visiteurs

_____________________

Partenaires du club



__________________


monistrolsport@Wanadoo.fr 

04.71.75.90.10

______________________

technic.assechement@orange.fr

06.73.99.34.66

 _____________________

www.planete-4x4.com

_____________________


_______________________

04.71.50.27.05

_______________________

 

http://drive.intermarche.com/

_______________________

 Partenaires institutionnels



__________________________