www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
athletic club secteur monistrol
Actualités
FRANCK TEYSSIER (2) L'ACSM un projet collectif né d'une réflexion commune
Commentez cette actualité
30 Août 2016 - Jean-Paul Gallot
FRANCK TEYSSIER (2) L'ACSM un projet collectif né d'une réflexion commune

Ingénieur de l'INSA de Lyon ( Institut National des Sciences Appliquées ) spécialité chimie et docteur en biologie cellulaire et moléculaire, Franck Teyssier œuvre en tant que Directeur commercial Europe et Moyen Orient d'une société qui vend des produits et instruments de biotechnologie à destination des chercheurs, de l'industrie pharmaceutique, particulièrement dans le domaine des maladies infectieuses, de la virologie, des maladies auto-immunes, orphelines, cancers, etc.  L'entreprise s'assigne pour mission " d'aider ses clients, chercheurs, industriels, scientifiques, à aller vers un monde meilleur, plus propre, plus simple, en meilleure santé. "

La création de l'ACSM : un projet collectif

Partie prenante d'un projet collectif de la création du club en 2012 ( en dissidence d'Athlé 43), le président et entraîneur du demi-fond revient sur le parcours de la création de l'ACSM : " Le club est né d'un besoin identifié sur la commune de pérenniser l'athlétisme sur le secteur de Monistrol.  Nous étions en situation assez fragile. Il fallait systématiquement rechercher des juges ( NDLR : pour participer aux compétitions ). On avait du mal à garder nos jeunes. Passé le cap du lycée, ils se retrouvaient pour leurs études à droite à gauche et l'on remarquait une certaine fragilité. Forts de ce constat là, les acteurs du club au sein duquel nous nous trouvions à l'époque, ont réfléchi localement à un projet :  

" Comment faire pour pérenniser vraiment  l'athlétisme sur le secteur et développer notre sport ? "

De là est né notre projet sportif. C'est bien un projet sportif à la base, pas un projet de club. Ce projet n'ayant pas, à l'époque, eu d'écho au sein de la structure au sein de laquelle nous étions, nous avons choisi de créer l'ACSM pour le mener à bien.

Un des fondamentaux du club : la formation

Depuis les jeunes catégories jusqu'aux plus anciens, notre dessein est de faire exister une structure dans laquelle, des plus jeunes au plus âgé, chacun puisse se retrouver, incorporant une structure plus loisirs. Cette structure loisirs incluant elle même deux antennes : l'un de courses hors stade avec néanmoins une approche compétition ( groupe encadré par Philippe Prost ) et un volet santé-loisirs avec des gens qui désirent adhérer à un club pour une activité de bien-être (la marche nordique ).

L'esprit d'équipe dans un sport individuel

Paradoxalement, l'athlétisme étant un sport individuel, l'esprit d'équipe est fondamental à plusieurs titres. On retrouve cet esprit d'équipe au niveau d'un groupe d'entraînement.

L'athlétisme, sport exigeant, est un sport d'équipe

C'est un sport d'extérieur. On s'entraîne dans des conditions souvent compliquées, en hiver par exemple, avec le décalage horaire dans une région au climat somme toute assez rigoureux à certaines périodes. On pratique sur des créneaux horaires pas toujours faciles. C'est un sport exigeant parce que si on relâche le volume de travail, les performances s'en ressentent automatiquement. C'est réellement le travail qui conditionne les performances, quelles que soient les qualités individuelles. Toute cette motivation, c'est vraiment à travers le groupe que l'on va la retrouver.

De mon point de vue, c'est véritablement un sport d'équipe. On le retrouve au moment des compétitions, même si la compétition c'est soi-même contre le chrono, soi-même contre les autres. On le retrouve sur les stades avec une vraie émulation et un vrai soutien.

Vers un ékiden**

À travers notre sport individuel, nous sommes aujourd'hui présents sur des compétitions où la notion d'équipe existe vraiment, je pense ici aux relais. En sprint, chez les petites catégories, le relais génèrent une ambiance extraordinaire. Chez les plus grands, on caresse l'idée d'aller vers un ékiden**  marathon coupé en plusieurs distances pour permettre à chacun de participer à un évènement commun.

On envisage aussi, mais on a besoin de se renforcer un peu, d'aller vers les interclubs. Ces épreuves fédèrent le groupe. On retrouve aussi cet esprit collectif à travers l'ambiance régnant au cours d'un stage. Le stage de printemps à Tournon en témoigne. On voit bien que la notion d'équipe, la notion de partage, est vraiment très présente.

Notre effectif est encore un peu léger pour les interclubs

Pour disputer les interclubs, il faut essayer d'être présents sur l'ensemble des disciplines. Un des beautés des interclubs, c'est aussi pour boucher des trous que chacun contribue, même s'il n'est pas dans sa spécialité. C'est comme ça qu'un coureur de demi-fond peut se retrouver à participer à des lancers. Mais aujourd'hui, notre effectif est encore un peu léger pour nous permettre de présenter une équipe suffisamment complète aux interclubs. On a encore beaucoup de carences. Le club s'est développé sur la base des infrastructures et de l'encadrement actuellement disponibles. On voit bien que dans plusieurs familles de l'athlétisme, à partir de la catégorie cadets, existent des disciplines que l'on ne peut pas couvrir, telle celle des lancers. On peut se présenter au saut en longueur, mais pas au saut en hauteur ni à la perche. Nous demeurons un club en développement. "

Le président : simplement une partie de l'équipe

Ma fonction de vue d'ensemble sur le club ( président) c'est un peu le rôle d'un chef d'orchestre. Car cela reste un projet collectif. Ce ne sont pas les autres au service du président. L'ACSM c'est vraiment un projet collectif né d'une réflexion commune. Nous nous sommes retrouvés pour construire un projet sportif que nous sommes en train de mettre en application. Projet sportif sur lequel je reviens à chaque Assemblée Générale en réexpliquant bien le pourquoi du club et surtout quelles étapes ont été franchies année après année, où l'on se situe par rapport à notre projet.

Mon rôle est surtout celui du chef d'orchestre, rôle vraiment très agréable parce que j'ai la chance et le plaisir d'avoir une équipe hyper motivée, hyper performante et très impliquée. Je suis simplement une partie de l'équipe.

La vie en interne est faite des réunions du bureau, une toutes les six semaines à peu près, pour gérer le court terme, le moyen terme et le plus long terme.

Je suis là aussi pour être l'interface avec l'extérieur :

avec notre sport, au Comité d'Athlétisme de la Loire et notre Ligue, et à la Ligue d'Athlétisme Rhône-Alpes.

Localement, être le premier interlocuteur de la commune, de nos élus.

Mon quotidien, c'est d'entraîner le groupe demi-fond compétition

à partir de la catégorie cadets. C'est vraiment mon quotidien au sein du club : faire vivre ce groupe et l'emmener le plus haut possible.

Avec une vie professionnelle, familiale et sportive plus que remplie, Franck conserve très peu de temps pour lui. Pour continuer à pratiquer son sport malgré un emploi du temps par trop chronophage, il court avec son groupe.

Je reste entraîneur-athlète

et comme j'ai la chance d'avoir un groupe qui progresse bien, d'année en année, je glisse vers les groupes les plus jeunes. Ainsi, j'ai toujours des groupes à mon niveau ! J'accompagne les cadets, voire un peu les juniors. Mais plus de séances avec les plus grands ! "

Ce rôle d'entraîneur, ce vécu au quotidien avec les athlètes, garde clairement la préférence de Franck dans sa vie au club.

" Il s'agit de l'ensemble cette phase de construction, de toute la période où l'on va mettre en place les bases, réaliser la somme de travail qu'on ne voit pas, quasiment le travail dans l'ombre, pour aller vers la compétition et permettre aux athlètes de vraiment réaliser leurs meilleures performances. "

L'ACSM : une structure qui s'est bonifiée

" Nous sommes partis d'une équipe déjà existante sur la commune. On a su mettre en place une structure qui s'est bonifiée, renforcée, notamment au niveau du bureau lequel s'est étoffé par l'arrivée de nouvelles personnes, avec un regard nouveau.

Je pense à la structure de marche nordique avec plein de gens qui au début n'étaient pas présents.

Les parents de plus en plus nombreux à jouer le jeu

On a su apporter un renouvellement, avoir de plus en plus de gens impliqués dans la vie du club.

Notamment les parents, de plus en plus nombreux à jouer le jeu et à devenir juges.

Nous avons de plus en plus de juges départementaux, deux juges régionaux. De mon point de vue, nous sommes sur une bonne dynamique. Nous avons de plus en plus d'entraîneurs formés et diplômés capables d'assurer la continuité.

Nous avons des gens importants. Par exemple quelqu'un qui fait un travail considérable et dont on n'a peut-être pas conscience, Joël Murgue le trésorier. Il est capable de prendre en charge des dossiers lourds, vraiment importants pour le futur du club, particulièrement le dossier stade. L'avenir du club dépend vraiment de ces personnes.

Nous devons faire en sorte que le jour où certains de nous arrêteraient, la structure ne soit pas déséquilibrée, que le club soit sur des rails et puisse continuer à évoluer. Le pire serait que le club s'arrête le jour où quelqu'un arrête.

Le stade : le projet est solide, le besoin réel

Nous avons eu une réunion constructive avec les élus qui nous ont confirmé que cela reste dans leurs projets d'aménager un stade d'athlétisme sur Monistrol. Nous sommes conscients que cela prendra du temps, que la solution ne viendra pas que de la commune.

Cela passera sans doute par la Communauté de Communes, par d'autres instances, probablement la FFA aussi. Nous aurons besoin d'un soutien multiple. Mais cela reste un projet sur lequel nous travaillons et nous avons bon espoir que cela aboutisse.  Ça prendra du temps, mais je suis convaincu que le projet est solide, le besoin réel. D'autres communes plus petites que nous sur le département ont su le faire. Je pense à Brioude. Je ne comprendrais pas qu'une commune comme Monistrol ne sache pas le faire. Nous n'avons rien de moins que Brioude.  

La partition que le président chef d'orchestre dirigera quoiqu'il arrive :

" Notre politique actuelle : grandir, mais pas trop vite. Je me refuse de jouer la carte de la licence à tout prix, de l'effectif à tout prix.

Permettre à chacun de se développer dans sa discipline

Quand nous avons démarré, une règle a été établie : qu'est-ce que nous sommes capables d'accueillir en terme d'effectifs ?

C'est une vraie frustration, en début de saison, quand on doit refuser des jeunes. Pour autant, il me paraît essentiel de ne pas aller au delà de nos capacités d'encadrement. Nous ne sommes pas là pour faire du gardiennage, mais pour permettre à chacun de vraiment se développer dans sa discipline. Aller vers un effectif trop important serait suicidaire parce que les enfants n'y trouveraient plus leur compte au final. Les entraîneurs perdraient probablement aussi du plaisir dans leur activité. Grandir, oui ! Continuer à évoluer, oui ! Aller vers toujours plus de compétences à travers la formation de nouveaux cadres, oui. Mais surtout, ne pas jouer la carte de l'effectif à outrance uniquement pour se dire " Cette année nous avons dix licenciés de plus que la saison précédente ".

Mon message à tous : plaisir, partage et compétition

" Avant tout, il faut se faire plaisir. Le plaisir, le partage, ne pas oublier la dimension compétition car la finalité reste la compétition et la performance. La performance, ça ne veut pas forcément dire aller au plus haut niveau.

La performance, elle est avant tout par rapport à soi-même. La satisfaction de battre son record personnel c'est déjà énorme. Celle de constater les progrès réalisés l'espace d'une saison, les progrès réalisés d'une saison sur l'autre. Je le dis tous les jours à mon groupe.

Ils se dressent parfois des barrières psychologiques en début de saison. Puis ils mesurent les progrès accomplis en cours de saison. Ils en sont les premiers surpris...

Donc, se faire plaisir, travailler, bien comprendre que quelles que soient les qualités individuelles, c'est un sport pour lequel la performance ne pourra passer que par le travail.

Ce sport, c'est une école de la vie.

Tout ce l'on met en place dans sa vie d'athlète, on le retrouve plus tard dans sa vie professionnelle.

La question gag : par quel miracle j'ai réussi à faire participer Estelle, ma femme, à notre projet ?

À la fin de ma carrière sportive, je me suis réimpliqué, de loin, parce que mon fils, Esteban, a souhaité faire de l'athlé. Ensuite, ma fille a également été athlète au sein d'Athlé 43. Esteban continuait. Estelle, m'a tout le temps soutenu dans mes projets, mais elle n'est pas du tout issue du milieu de l'athlé. Elle l'a découvert à mes côtés. Aujourd'hui, elle est totalement impliquée : elle a commencé à travers la marche nordique en tant qu'adhérente. Elle est allée bien plus loin puisqu'elle a passé son diplôme d'entraîneur 1er degré et intégré le bureau.

** Ekiden : Relais sur route pour six compétiteurs par équipe de clubs.  Il se déroule sur la distance classique du marathon (42,195 km) en six tronçons : 5 km, 10 km, 5 km, 10 km, 5 km et 7,195 km. Le championnat de France 2016 s'est déroulé à Vendôme le 20 mars.


les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
03/07 >
02/07 >
30/06 >
30/06 >
30/06 >
30/06 >
30/06 >
29/06 >
29/06 >
28/06 >
27/06 >
26/06 >
26/06 >
26/06 >
25/06 >
24/06 >
23/06 >
22/06 >
21/06 >
21/06 >
PROCHAINES COMPETITIONS

Dimanche 3 juillet
Challenge des jeunes à Andrézieux
Catégories concernées:  benjamins et minimes

Samedi 2 juillet et Dimanche 3 juillet
Championnats régionaux à  ?
Catégories concernées: cadets et + sur réalisation de minimas


Mercredi  6 juillet
Challenge Loire à Montbrison
Catégories concernées: cadets et +
RDV marche nordique

MARCHE NORDIQUE :


Samedi 2/07/2022


Sortie à Fay/Lignon

Départ 8h45 du parking du Mazel. 13km, 400 D+

Pique-nique partagé à l'arrivée.


Mercredi 6/7/2022


-18h15 : dernière séance



BOUTIQUE
Mise en vente de tee-shirt d'entrainement aux couleurs du club.
Pour en savoir plus...rubrique "boutique " colonne de gauche










Les Espaces

Nombre de visiteurs

_____________________

Partenaires du club



__________________


monistrolsport@Wanadoo.fr 

04.71.75.90.10

______________________

technic.assechement@orange.fr

06.73.99.34.66

 _____________________

www.planete-4x4.com

_____________________


_______________________

04.71.50.27.05

_______________________

 

http://drive.intermarche.com/

_______________________

 Partenaires institutionnels