www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
athletic club secteur monistrol
Actualités
C’est prouvé, courir rend intelligent
Commentez cette actualité
11 Avril 2017 - Jean-Paul Gallot
C’est prouvé, courir rend intelligent

Un article du quotidien Ouest-France se référant à des études scientifiques l'affirme en gros titre : courir rend intelligent.

On aurait pu se dispenser de difficiles études pour conclure ce qui se voit à l'œil nu. Il n'est qu'à en juger à l'ACS Monistrol ( dans d'autres clubs aussi, évidemment ).

Les scientifiques l’ont démontré : courir développe les capacités du cerveau. Le neurologue Jean-François Chermann nous explique pourquoi.

« Un esprit sain dans un corps sain. » L’adage gagne les neurosciences. Les études sur le rapport sport et intelligence fleurissent depuis une vingtaine d’années, menant la vie dure aux idées reçues. Elles balayent l’illustre « la tête ou les jambes ». Bousculent tous les dogmes enracinés dans les mœurs jusque-là, en affirmant, noir sur blanc, que le sport développe l’intelligence.

Les dernières en date en témoignent. Selon les résultats d’une étude parue en mai dernier sur la revue scientifique Cell Metabolism, la course à pied entraîne la sécrétion de cathepsine B, une protéine qui favorise la production de nouveaux neurones dans l’hippocampe, la zone du cerveau responsable de la mémoire et de l’orientation spatiale. Une autre étude, publiée fin 2016 dans la revue Frontiers in Human Neuroscience, note quant à elle le lien entre endurance et amélioration de la connectivité cérébrale.

Amélioration de la mémoire

Le neurologue Jean-François Chermann le confirme :

« Les activités sportives dites simples (qui ne nécessitent pas de réflexion), comme la course à pied, améliorent nettement les fonctions cognitives, notamment la mémoire. En effet, courir 30 à 40 minutes trois fois par semaine, permet d’augmenter le volume de l’hippocampe, une partie du cerveau qui joue un rôle central concernant la mémoire, le stockage des souvenirs mais aussi la navigation spatiale ou encore l’attention. »

Dès 20 ans, 1% de neurones en moins chaque année

Un avantage indéniable quand on sait que cette partie du cerveau se rétrécit un peu plus chaque année. « À partir de l’âge de vingt ans, enseigne-t-il, l’être humain perd 1 % de ses neurones par an dans l’hippocampe. Courir permet ainsi d’éviter de perdre ses neurones, contrairement aux personnes sédentaires. »

Il poursuit : « Courir permet également d’augmenter le nerve growthfactor (en français : facteur de croissance des nerfs) qui est impliqué dans la croissance, la prolifération et la survie d’un certain nombre de neurones mais également d’autres cellules. » Résultat : les neurones existants sont préservés et de nouveaux neurones apparaissent. Si la course à pied ne génère aucune connaissance, elle offre ainsi aux joggeurs de meilleurs outils intellectuels pour favoriser leur apprentissage.

En courant, la personne continue à réfléchir, ce qui augmente sa créativité 

estime le neurologue. Elle sécrète de l’endorphine, l’hormone du bonheur, et de la sérotonine, une substance qui permet de transmettre l’influx nerveux entre les neurones et qui agit notamment sur la dépression. De quoi s’avérer plus enthousiaste et impliqué, ce qui sera, de facto, profitable à son intellect. « Le running accroît également la résilience d’une personne, c’est-à-dire sa capacité à s’adapter à la difficulté, à une situation nouvelle. »

Diminution des maladies neurodégénératives

Des avantages qui subsistent avec les années. Selon d’autres études scientifiques, la course à pied aiderait par ailleurs le cerveau à se préserver des affres du temps. « Les sportifs ont moins de chance de développer des maladies comme Alzheimer ou Parkinson, détaille Jean-François Chermann. Sauf la maladie de Charcot, qui augmente avec l’exercice physique. De la même manière, si une personne atteinte d’une maladie neurodégénératrice se met au sport, sa maladie évoluera plus lentement. »

Révolu les « ou sportif ou intelligent. » Les deux sont compatibles, grand nombre de sportifs le prouvent, menant de front sport et grandes études. Le neurologue l’atteste : Pour faire du sport à très haut niveau, il faut être intelligent.

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
25/06 >
24/06 >
23/06 >
22/06 >
21/06 >
21/06 >
21/06 >
19/06 >
19/06 >
18/06 >
17/06 >
17/06 >
16/06 >
14/06 >
14/06 >
13/06 >
13/06 >
13/06 >
13/06 >
13/06 >
PROCHAINES COMPETITIONS

Dimanche 26 juin
Finale régionale des pointes de couleurs à Vénissieux-Parilly
Catégories concernées: benjamins et minimes sur réalisation de minimas au triathlon.

Mercredi  29 juin
Challenge Loire à Firminy
Catégories concernées: cadets et +

Dimanche 3 juillet
Challenge des jeunes à Andrézieux
Catégories concernées:  benjamins et minimes

Samedi 2 juillet et Dimanche 3 juillet
Championnats régionaux à  ?
Catégories concernées: cadets et + sur réalisation de minimas


Mercredi  6 juillet
Challenge Loire à Montbrison
Catégories concernées: cadets et +
RDV marche nordique

MARCHE NORDIQUE :


Mercredi 22/06/2022

- 17h sur le stade (bouchons de bâtons obligatoires)


-18h15 : voir groupe 

WhatsApp


Samedi 25/06/2022


La Rouchouse

9h30


BOUTIQUE
Mise en vente de tee-shirt d'entrainement aux couleurs du club.
Pour en savoir plus...rubrique "boutique " colonne de gauche










Les Espaces

Nombre de visiteurs

_____________________

Partenaires du club



__________________


monistrolsport@Wanadoo.fr 

04.71.75.90.10

______________________

technic.assechement@orange.fr

06.73.99.34.66

 _____________________

www.planete-4x4.com

_____________________


_______________________

04.71.50.27.05

_______________________

 

http://drive.intermarche.com/

_______________________

 Partenaires institutionnels