www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
athletic club secteur monistrol
Actualités
Famille Zotos : la course à pied ou rien
Commentez cette actualité
1 Août 2019 - Jean-Paul Gallot
Famille Zotos : la course à pied ou rien

Nelly, ses deux enfants Gabin et Elian et son mari Philippe : les quatre mousquetaires du clan Zotos se retrouvent à l'ACS Monistrol.

Nelly Zotos-Soulas : je ne peux plus faire autre chose que de la course à pied

Actuellement, je ne peux plus faire autre chose que de la course à pied, parce que comme j'aime ça, j'en fais beaucoup.

Depuis que je suis petite, j'ai fait du judo, de la gym, de l'escalade, du basket, du volley, du badminton. Un peu de vélo comme ça pour le plaisir, mais jamais en club.

Au bout de cette incroyable litanie, Nelly éclate de rire :

Le problème, c'est que j'aime tout !

La course à pied, depuis quand  et pourquoi ?

 Je m'y suis réellement mise en 2008. À courir régulièrement. D'abord deux fois par semaine, puis trois fois. Puis je suis rapidement passée sur de la longue distance parce que j'aime ça.

La course à pied, c'est quelque chose d'assez facile en fait dans notre région. On prend ses baskets et on est tout de suite dans les chemins.

J'ai toujours aimé courir. Quand je faisais du basket j'étais dans la même équipe que mes deux sœurs. Toutes les trois avant d'aller jouer un match on allait faire un footing. Quand on habite la campagne, le footing, c'est vraiment facile et j'ai toujours bien aimé.

 Nelly se serait-elle  essayée à d'autres disciplines de l'athlé que la course à pied ?

À l'école j'ai dû faire du lancer de poids, des choses comme ça. J'aime tout mais depuis que j'ai découvert le trail nature, c'est vraiment ce que je préfère.

La course c'est un partage

En courant j'ai commencé à me faire plaisir parce qu'en courant régulièrement on progresse assez facilement. J'ai eu aussi la chance de rencontrer Philippe qui avait la même passion que moi. Les enfants maintenant partagent la même passion aussi. Après, ça devient quelque chose de familial et c'est vraiment extraordinaire quand tout le monde suit, que tout le monde se fait plaisir. Quand je fais une course, les enfants viennent me voir. C'est un bonheur de les voir à chaque ravitaillement.

On fait beaucoup de courses ensemble avec Philippe et c'est un partage. C'est vraiment un partage, on se fait plaisir à deux ce qui est encore mieux que d'être seule dans les chemins.

On n'en parle pas tant que ça

L'athlé, en famille on n'en parle pas tant que ça. Aux enfants, on n'a rien imposé. C'est venu assez naturellement. On a toujours fait beaucoup de randonnées en montagne quand ils étaient petits. Le fait de venir me voir sur des courses, ils y ont pris goût aussi. Surtout Elian maintenant qui lui goûte au demi-fond et qui a l'air de se faire plaisir. C'est chouette. Et Gabin. Pour l'instant il ne s'est pas spécialisé. Je ne sais pas s'il se spécialisera un jour. Est-ce qu'il aimera ça ? Je n'en sais rien. Mais en tout cas il se fait plaisir en venant nous voir. Il ne rechigne pas à faire une randonnée, à faire du vélo. Mes enfants ont toujours fait du sport aussi et du coup c'est agréable de le faire en famille. On leur fait faire du trek. Ils marchent beaucoup, ils suivent, personne ne râle, tout le monde se fait plaisir. Ça c'est bien.

Philippe Zotos : je suis tombé dedans et c'est devenu une passion

J'ai attaqué le sport très jeune, vers 7 ans, par de la natation. Vers l'âge de 11-12 ans je suis passé au vélo. J'ai continué natation et vélo jusqu'à 18 ans.

j'ai découvert la course à pied une première fois à 18 ans. Avec un copain au lycée on se tirait la bourre sur des 1500 mètres et des sprints, 80 et 100 mètres. Comme j'ai vu que ça allait pas mal, j'ai essayé sur 15 kilomètres. À l'époque il y avait un 15 kilomètres à Monistrol. Après j'ai arrêté presque 15 ans le sport. Je jouais un peu au volley et au basket mais sans faire beaucoup de choses.

 Ma préférence : l'ultra-endurance

En 2007 j'ai repris la course à pied. Et là, sur un pari, on s'est embarqué sur l'ultra des Templiers à l'époque. J'ai découvert la grande distance. je suis tombé dedans et c'est devenu une passion.

Ma préférence en athlé, c'est l'ultra-endurance. Là où je suis le plus facile dans les efforts, c'est sur les sports de sprint. Je cours 200 mètres, mais après, j'en bave !

Je préférais le 200 mètres, c'est beaucoup plus rapide, beaucoup plus explosif. Ce matin, j'ai encore fait un 200 mètres en 30 secondes. Alors que les 1600 de ce matin ont été plus durs à passer.

 Courir pour se retrouver soi-même

Pas de demi-mesure pour Philippe, c'est ou le sprint ou l'ultra-endurance. Mais qu'est-ce qui lui plaît dans l'athlé plus que dans les autres sports ?

J'aime courir. J'ai essayé pas mal de sports et en fait, courir ça permet de se retrouver soi-même, d'être seul avec soi-même et de pouvoir réfléchir calmement sans être perturbé par ce qui se passe autour. Courir en milieu naturel c'est encore mieux parce qu'on se reconnecte complètement avec la nature.

 L'athlé en famille

En famille, l'athlé on pratique plus qu'on en parle. Nelly et moi on aime bien se lancer des challenges, se dire " Est-ce qu'on est capable de faire ça ? " et puis on tente, on s'entraîne. On met en place des plans d'entraînement, on tente. Quand il y a la cerise sur le gâteau et que Nelly monte sur le podium c'est génial.

On ne parle pas tellement d'athlé

De l'athlé, avec Gabin et Elian, on n'en parle pas plus que ça. On regarde pas mal de sport à la télé, mais tous types de sports : ça va du foot au triathlon, au cyclisme... On regarde pas mal de choses. Mais on ne parle pas tellement d'athlé. On regarde les championnats du monde d'athlétisme. On ne les loupe pas.

L'ACSM comment tu le vis ?

C'est un super club parce que personne ne se prend la tête, personne ne cherche à mettre ses performances au dessus des autres. Du coup, il y a une émulation de groupe super importante. Chacun est la locomotive de l'autre. C'est un club à caractère familial et j'espère qu'il restera longtemps comme ça.

Gabin Rajot : l'athlé c'est un sport complet

J'ai fait du basket de la natation et  de l'urban gym. Je fais encore de l'urban gym à Monistrol, au gymnase du centre ville.

Je suis à l'athlé depuis deux ans.  

J'aime bien courir, lancer, sauter. C'est un sport complet et du coup je l'aime bien.

Progresser par l'endurance

Gabin n'a pas encore de prédilection pour une discipline précise de l'athlé. 

Parmi les courses, Gabin déclare préférer le demi-fond.

L'athlé lui plaît, il s'amuse bien, il aime être en groupe.

Ça permet de progresser dans d'autres sports en faisant de l'endurance.

En famille on regarde les compétitions, les trails, tout ce qui tourne autour de la course. Parfois on va courir tous ensemble, on fait des footings.

On parle des entraînements et des courses : le temps surtout, la place, les performances.

 Elian Rajot : en athlé j'aime le côté " tout donner "

J'ai pratiqué le tennis, la natation, l'escrime, le foot. Ça fait déjà longtemps que je fais de l'athlétisme. C'est la 7ème année.

Pourquoi l'athlé ? Maman courait, je la suivais sur les courses, ça me donnait envie. Alors je me suis lancé dans l'athlétisme. Ça m'a plu et j'ai continué.

Dans l'athlé, j'aime bien le côté de " tout donner ". Quand je finis un entraînement j'ai l'impression d'avoir tout donné et c'est ça qui me plaît le plus.

L'année dernière, j'aimais bien tout ce qui était lancers mais la course à pied c'est ce que je préfère. Cette année on n'en fait plus beaucoup. Le demi-fond plutôt que le sprint.

En famille on parle de temps en temps de nos séances ( NDLR d'entraînement ) quand j'en fais, avec ma maman et Philippe et Gabin aussi. Pendant le temps de midi ou des moments comme ça.

 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
25/06 >
24/06 >
23/06 >
22/06 >
21/06 >
21/06 >
21/06 >
19/06 >
19/06 >
18/06 >
17/06 >
17/06 >
16/06 >
14/06 >
14/06 >
13/06 >
13/06 >
13/06 >
13/06 >
13/06 >
PROCHAINES COMPETITIONS

Dimanche 26 juin
Finale régionale des pointes de couleurs à Vénissieux-Parilly
Catégories concernées: benjamins et minimes sur réalisation de minimas au triathlon.

Mercredi  29 juin
Challenge Loire à Firminy
Catégories concernées: cadets et +

Dimanche 3 juillet
Challenge des jeunes à Andrézieux
Catégories concernées:  benjamins et minimes

Samedi 2 juillet et Dimanche 3 juillet
Championnats régionaux à  ?
Catégories concernées: cadets et + sur réalisation de minimas


Mercredi  6 juillet
Challenge Loire à Montbrison
Catégories concernées: cadets et +
RDV marche nordique

MARCHE NORDIQUE :


Mercredi 22/06/2022

- 17h sur le stade (bouchons de bâtons obligatoires)


-18h15 : voir groupe 

WhatsApp


Samedi 25/06/2022


La Rouchouse

9h30


BOUTIQUE
Mise en vente de tee-shirt d'entrainement aux couleurs du club.
Pour en savoir plus...rubrique "boutique " colonne de gauche










Les Espaces

Nombre de visiteurs

_____________________

Partenaires du club



__________________


monistrolsport@Wanadoo.fr 

04.71.75.90.10

______________________

technic.assechement@orange.fr

06.73.99.34.66

 _____________________

www.planete-4x4.com

_____________________


_______________________

04.71.50.27.05

_______________________

 

http://drive.intermarche.com/

_______________________

 Partenaires institutionnels